La PNL au quotidien

Publié le par Cathy Benhamou

La PNL au quotidien

Nous avons abordé lors du premier article l’usage de la P.N.L. pour un coaching sportif avec comme exemple le coaching de l’équipe de horse-ball O.L.H.B.

Je vous propose dans ce nouvel article l’usage de la P.N.L. dans votre quotidien. Le sujet est vaste, et pour tenter de répondre au mieux à des interrogations diverses et variées je vous propose un usage global simple et adaptable à toutes les situations.

Convenu sur le cadre, passons à la pratique :

1. Déterminer l’objectif lié à la situation

  • Que veux-tu? (objectif de départ)
  • Est-ce que cela ne dépend que de toi ?

(on ne peut pas atteindre un objectif qui n’est pas de notre responsabilité)

  • Qu’est ce que cela te donnera qui est encore plus important pour toi ?

(le but visé, la motivation)

  • A quoi sauras tu que tu as atteint ton objectif ?

(critères dévaluation finale, ce que l’on pourra constater concrètement en terme de manifestation externe auditive, visuelle… puis ce que tu pourras ressentir en terme de manifestation interne émotionnel auditif, visuel…)

  • Y-a-t-il un ou des inconvénients à atteindre cet objectif ? Pour toi ? pour les autres personnes impliquées ? lequel ou lesquels ? cela se nomme l’écologie.

(identifier un inconvénient ou plusieurs à atteindre son objectif pour soi-même ou pour les autres amène à renoncer à son objectif. Néanmoins, l’usage des techniques PNL permet de modifier l’objectif qui sera éventuellement reformulé compte tenu des inconvénients mis à jour.)

Il arrive très souvent que la reformulation de l’objectif compte tenu des inconvénients amène à changer d’objectif le nouvel objectif s’avère alors tout aussi important que l’objectif initial.

C’est en s’interrogeant soi même ou avec l’aide d’un coach dans la détermination d’objectif qu’il arrive au travers des réponses données de faire remonter à la surface des éléments dont on était loin de se douter qu’ils pouvaient entraver nos décisions, nos choix voir même agir sur notre comportement. Fort de ce constat l’objectif change.

La PNL au quotidien

Pour arriver à fixer ses propres objectifs il est important de vérifier qu’ils respectent bien les critères énoncés.

2. Critères à respecter lors de la détermination d’objectif :

  • Formuler l’objectif affirmativement
  • Formuler de telle façon qu’il dépende uniquement de la personne concernée
  • Contextualiser (où ? quand ? avec qui ? dans quelles circonstances ?)
  • Réalisable (matériellement)
  • Respectant notre écologie :

. notre équilibre interne

. l’équilibre de notre vie familiale, sociale, professionnelle…

. sauvegardant (si possible) les avantages qui accompagnent la situation présente

. clair, précis et évaluable

Exemple de question à se poser :

  1. Je ne veux pas de cette situation, qu’est-ce-que je veux à la place ?
  2. Est-ce-que la mise en place de cet objectif est de ma responsabilité ?
  3. Où, quand avec qui est-ce-que je désire mettre cet objectif en place ?
  4. Est-ce qu’il est matériellement possible de le réaliser ?
  5. Pourrait-il y avoir un inconvénient à atteindre cet objectif pour moi ? Pour mon entourage ? y a-t-il une partie de moi qui n’est pas en accord avec cet objectif ?

Y a-t-il des avantages à ne pas atteindre cet objectif ?

Que faire pour garder ou remplacer les avantages de la situation présente ?

Devrais-je renoncer à quelque chose pour atteindre mon objectif ?

Quelle est la signification exacte des mots que j’emploie ?

Comment saurai-je que j’ai atteint mon objectif ?

Qu’est-ce-que je verrai, j’entendrai, sentirai ?

Qu’est-ce-que les autres pourront constater ?

A l’issue de ce protocole l’objectif répondant à ces critères doit pouvoir être formulé ou rédigé en une ou deux phrases courtes, simples et claires qui déclencheront une adhésion totale et une motivation importante.

Il est également important de rajouter au protocole une échéance, en terminologie PNL : « un pont sur le futur » ceci afin que cela ne dure plus que de raison. En règle générale les objectifs répondants à tous les critères du protocole sont réalisables dans le terme choisi par le sujet.

Si ce n’est pas le cas, c’est que l’objectif choisi n’est pas le bon et qu’il est peut-être nécessaire de passer par d’autres objectifs pour envisager d’arriver là où nous le souhaitons. Parfois, même il arrive que l’objectif initial qui nous paraissait tellement important, ne l’est en définitif plus ou moins, le cheminement du protocole nous ayant amené à comprendre ou ressentir certaines choses qui nous échappaient et nous entravaient dans notre parcours.

Cathy Benhamou

Source : I.F.P.N.L. (techniques)

Publié dans Autres